JLE

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Arthrose de la base du pouce (rhizarthrose) du sujet âgé Volume 12, numéro 4, Décembre 2014

Auteur
Pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique, Université de Nantes, CHU Nantes, France
* Tirés à part

La rhizarthrose est l’arthrose de l’articulation entre l’os trapèze et le premier métacarpien. Cette articulation assure les mouvements de circumduction du pouce, permettant l’opposition entre le pouce et chaque doigt de la main. La rhizarthrose est l’arthrose la plus fréquente de la main. Elle entraîne une luxation externe de l’articulation trapézo-métacarpienne et une fermeture du premier rayon. Les douleurs sont parfois invalidantes et insomniantes et une réduction de la force de préhension gêne les activités de la vie quotidienne. Le traitement est médical à visée antalgique. Les anti-inflammatoires sont proposés par voie générale, cutanée ou par injection sous-cutanée ou intra-articulaire. Les orthèses sont efficaces sur les douleurs. Portées la nuit le plus souvent, elles peuvent être utilisées dans la journée en orthèses fixes en cas de douleurs invalidantes ou avec une orthèse dynamique et souple lorsque l’on désire maintenir les capacités fonctionnelles dans les formes moins algiques. La chirurgie est à visée fonctionnelle dans les formes débutantes, utilisant des arthroplasties avec interpositions ligamentaires. Dans les formes sévères chez la personne âgée, la trapézectomie a montré un effet antalgique équivalent aux autres techniques chirurgicales et présente moins de complications post-intervention.