John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Altération de l’identification de la prosodie émotionnelle avec relative préservation de la production chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer Volume 13, numéro 1, Mars 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, Institut de psychologie, Boulogne-Billancourt, France
2 Institut des systèmes intelligents et robotique, Groupe intégration multimodale, interaction et signal social, ISIR, CNRS UMR 7222, Paris, France
3 Hôpital Corentin Celton, Issy-les-Moulineaux, France
* Tirés à part

Les patients atteints de la maladie d’Alzheimer (MA) présentent des troubles cognitifs et psycho-comportementaux. Les altérations thymiques dont ils souffrent semblent accentuées par des difficultés à traiter les émotions. Or l’échange d’émotions non-verbales constitue un véritable moyen de communication, d’autant plus important lorsque le langage est altéré. De nombreux travaux ont étudié l’identification des expressions faciales émotionnelles chez les patients MA mais peu ont porté sur la prosodie émotionnelle, a fortiori sur sa production. Notre étude a comparé les performances de patients MA (stade léger à modéré) à celles d’adultes âgés, dans des tâches d’identification d’émotions faciales et vocales, ainsi que d’identification et de production de prosodie émotionnelle. Notre objectif était de déterminer quelles capacités étaient altérées et préservées, et de mettre en relation les capacités de traitement des émotions et les troubles psycho-comportementaux que peuvent présenter les patients. Les résultats montrent que les patients MA ont des performances inférieures à celles des sujets contrôles dans toutes les tâches d’identification des émotions, alors que la production de prosodie émotionnelle semble relativement préservée. Les scores d’identification sont corrélés négativement avec les scores au NPI (version soignants), mettant en évidence l’interrelation des difficultés d’identification des émotions et des troubles psycho-comportementaux.