John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Adéquation entre les prescriptions réalisées et les recommandations CHADS 2 dans un service de gériatrie Volume 9, numéro 1, Mars 2011

Auteurs
Département de gériatrie-Pôle médecine,, Unité d’évaluation médicale-Pôle pharmacie-Santé publique, CHU La Milétrie, Poitiers

La fibrillation atriale (FA) majore le risque d’accident vasculaire cérébral ischémique (AVC). De par l’intérêt démontré en prophylaxie, le traitement anti-vitamine K (AVK) est recommandé pour un score CHADS 2 ≥ 2. Pourtant ce traitement reste sous-prescrit dans la population gériatrique. Notre étude avait pour objectif principal d’évaluer le taux de conformité aux recommandations CHADS 2 et pour objectif secondaire de déterminer les variables du non suivi des recommandations pour un score CHADS 2 ≥ 2. Méthode : étude rétrospective, menée au sein du pôle de gériatrie du CHU de Poitiers, des dossiers de patients > 75 ans hospitalisés entre le 1 er juillet et le 31 décembre 2009 et atteints d’une FA. La description de la population comprenait : caractéristiques épidémiologiques, autonomie (score GIR), statut cognitif, notion de chute, recueil du traitement antithrombotique et calcul des scores de risque ischémique (CHADS 2) et hémorragique (HEMORR 2HAGES). Résultats : ainsi 161 séjours hospitaliers ont été répertoriés. La moyenne d’âge des patients était de 87,4 ± 5,4 ans. Le traitement de fond comportait un traitement antithrombotique dans 84 % des cas. Le taux de conformité aux recommandations CHADS 2 était de 44 %. Les hospitalisations concernaient en majorité (143 séjours, 88,9 %) des patients avec score CHADS 2 ≥ 2. Le taux de non-conformité atteignait 60 % dans ce groupe avec 5 variables significatives : score MMS < 26 (OR : 3,17 [IC95% : 1,23-8,17]), score hémorragique élevé (2,88 [1,28–6,47]), existence d’une démence (2,46 [1,01–5,95]), score GIR ≤ 4 (2,43 [1,23–4,84]) et antécédent de chute (2,42 [1,13–5,17]). Les variables analysées n’expliquaient cependant que 19 % de la non-conformité et l’analyse multivariée ne permettait pas d’isoler de variable significative. Discussion : notre étude montre 56 % de non suivi des recommandations CHADS 2, plus particulièrement chez les patients à risque ischémique élevé (score ≥ 2). Les recommandations apparaissent moins suivies chez les patients les plus vulnérables, sans pour autant identifier une variable indépendante. De par les nouvelles recommandations CHA 2DS 2-VASc, il est important que la prescription des antithrombotiques dans la FA soit bien argumentée dans les dossiers avec évaluation de la balance bénéfice-risque.