JLE

Gestion & finances publiques

MENU

L’intervention de la BCE et du FMI lors de la crise grecque : un cheval de Troie en faveur de la solidarité budgétaire dans l’UEM ? Volume 97, numéro 4, Juillet-Août 2017

Tableaux


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3

  • Tableau 4

  • Tableau 5
Auteurs
Jean-Sébastien Pentecôte Professeur de Sciences économiques, CREM−CNRS, Université de Caen-Normandie
Jean-Christophe Poutineau Professeur de Sciences économiques, CREM−CNRS, Université de Rennes 1

Cet article montre comment, lors de la crise de la dette grecque, le principe de responsabilité budgétaire des États membres de la zone euro a été contourné suite aux actions non conventionnelles de la Banque centrale européenne et à l’intervention du Fonds monétaire international qui ont de facto induit une forme de mutualisation de la dette publique de cet État.