JLE

Gestion & finances publiques

MENU

Les relations entre l’ordonnateur et les comptables à la lumière de la loi du 26 décembre 2007 portant régime financier de l’État au Cameroun Volume 97, numéro 3, Mai-Juin 2017

Auteur
Steve Thiery Bilounga Enseignant-chercheur à la Faculté des Sciences juridiques et politiques, Université de Ngaoundéré, Cameroun1

À l’ère de l’ordonnance du 7 février 1962, les relations entre l’ordonnateur et les comptables, toutes catégories confondues, étaient régies par le principe de la séparation. La réforme du cadre juridique des finances publiques camerounaises, matérialisée par la loi du 26 décembre 2007, bouleverse par son article 51 lesdites relations, en faisant du comptable-matières le subordonné de l’ordonnateur.