JLE

Géographie, Économie, Société

MENU

Les investissements directs étrangers agroalimentaires japonais en Chine et la recomposition des territoires : du global au local Volume 8, numéro 1, Janvier-Mars 2006

Auteur
Louis Augustin-Jean* University of Tsukuba1

Résumé

Cet article traite du processus de décision qui conduit les entreprises agroalimentaires japonaises à s’implanter en Chine. Il postule que ce processus est influencé par des contraintes et des ressources issues de multiples échelles territoriales allant du global au local. Aux niveaux global et régional, les entreprises japonaises doivent prendre en compte la restructuration de l’industrie agroalimentaire (jeux d’alliances et de concurrence) et la nouvelle division international du travail ; au niveau national, elles doivent faire face à la saturation du marché au Japon et à la sécurité alimentaire au Japon et en Chine. Enfin, au niveau local, les filiales japonaises doivent s’intégrer à un environnement économique et institutionnel spécifique. Cet ensemble de contraintes et de ressources conduit à différents types de décisions, qui dépendent de la nature du marché visé et du type de produit fabriqué par les compagnies. L’analyse est illustrée par 12 études de cas d’entreprises agroalimentaires japonaises implantées en Chine, et qui ont été interviewées au Japon, à Hong Kong et en Chine.