JLE

Annales françaises de médecine d'urgence

MENU

Complications obstétricales des traumatismes de la femme enceinte : épidémiologie dans une maternité d'un CHU en France Volume 6, numéro 5, Septembre 2016

Tableaux


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3
Auteurs

Introduction

Les traumatismes de la femme enceinte sont fréquemment la cause de décès maternel et fœtal non obstétrical ainsi que de complications maternofœtales durant la grossesse. L'objectif de notre étude était de décrire la population des femmes enceintes consultant pour un traumatisme dans un service d'urgences gynéco-obstétricales et de rechercher les critères prédictifs d'hospitalisation et de complications obstétricales.

Méthodes

Étude rétrospective, basée sur l'analyse des dossiers médicaux des femmes enceintes admises aux urgences pour un traumatisme, entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2010. Les circonstances et les localisations des traumatismes, leurs complications obstétricales et leur prise en charge ont été étudiées.

Résultats

Parmi les 144 femmes étudiées, les traumatismes étaient dus à des chutes (45 %), des accidents de la voie publique (32 %) ou des violences conjugales (16 %). L'âge gestationnel moyen était de 29 semaines d'aménorrhée (SA). Leur localisation était abdominale dans 72 % des cas. Soixante-deux patientes (43 %) étaient hospitalisées dans les suites immédiates du traumatisme pendant une durée médiane de 2,5 jours. L'hospitalisation était plus fréquente lorsque le traumatisme était abdominal, l'âge gestationnel avancé (3e trimestre), qu'il existait des facteurs de risque antérieurs de grossesse compliquée ou que les examens réalisés en urgence étaient anormaux. L'âge gestationnel médian à l'accouchement était de 39 SA. Les complications obstétricales survenaient chez 25 patientes et comprenaient 18 ruptures prématurées des membranes, 3 hématomes rétroplacentaires, 2 ruptures utérines, 2 morts fœtales et 17 accouchements prématurés.

Conclusion

Les traumatismes durant la grossesse, même mineurs, sont un facteur de morbidité et de mortalité fœtale. Il est important de faire un bilan obstétrical complet devant tout traumatisme. Les patientes sont souvent hospitalisées par la suite, d'autant plus que le traumatisme est abdominal, que la grossesse est avancée ou qu'il existe des facteurs de risque de grossesse compliquée.