John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

L’exposition des citadins aux espaces bleus réduit-elle la mortalité ? Investigations au Canada et en Australie Volume 18, numéro 4, Juillet-Août 2019

Illustrations

Auteur

Cette brève est tirée des articles suivants :

Crouse DL, Balram A, Hystad P, et al. Associations between living near water and risk of mortality among urban Canadians. Environ Health Perspect 2018 ; 126(7) : 077008. doi : 10.1289/EHP3397

Zijlema WL, Stasinska A, Blake D, et al. The longitudinal association between natural outdoor environments and mortality in 9218 older men from Perth, Western Australia. Environ Int 2019 ; 125 : 430-6. doi : 10.1016/j.envint.2019.01.075

 

Défrichant un terrain encore peu exploré, une étude canadienne de grande envergure suggère des effets bénéfiques importants des espaces bleus en reliant l’exposition résidentielle à une diminution de la mortalité générale non accidentelle ou due à six causes spécifiques. Une telle association n’est pas retrouvée dans une cohorte d’hommes âgés vivant à Perth (capitale de l’Australie-Occidentale), l’étude n’indiquant pas de relation évidente entre les espaces de nature – verts ou bleus – et la mortalité.