John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Les aires protégées françaises face aux approches conceptuelles « Une seule santé – Ecohealth » Volume 21, numéro 3, Mai-Juin 2022

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.
Auteurs
1 Expert national en santéenvironnement, Parc national des écrins, Domaine de Charance, 05 000 Gap, France
2 Membre du groupe spécialiste « santé et bien-être » de la commission mondiale des aires protégées de l’UICN (2018-2021), Parc naturel régional du Golfe du Morbihan, 8, boulevard des Îles, 56000 Vannes, France
3 Conservatoire des espaces naturels de Haute-Savoie, 84, route du Vieran, 74370 Pringy, France
4 Fédération des parcs naturels régionaux de France, 9, rue Christiani, 75018 Paris, France
5 Institut de recherche de la Tour du Valat, Le Sambuc, 13200 Arles, France
Tirés à part : T. Durand

Article déjà publié dans la revue 7 d'Humanité et Biodiversité et republié avec son accord.

 

Face aux défis planétaires de biodiversité et de changements globaux, les aires protégées (AP) sont armées pour agir dans la préservation des trois santés : humaine, animale et écosystémique. Les AP françaises jouent un rôle pivot comme sites privilégiés de la mise en pratique du concept « Une seule santé ».

Les AP appliquent un modèle concret territorialisé de système socio-écologique basé sur l’interdépendance entre société humaine et nature et sur une dynamique d’échanges de biens et de services écosystémiques et anthropiques. Elles disposent d’un panel d’outils ayant pour but le maintien d’un bon équilibre global. Valorisant des exemples opérationnels de mise en pratique du concept « Une seule santé » sur le terrain, l’article fournit une boîte à outils déclinée en quatre grandes catégories d’action favorisant le bon fonctionnement des systèmes socio-écologiques. Les outils de pérennisation y sont illustrés par les réseaux sentinelles alpins. Les outils d’équilibration détaillent le rôle fondamental et certains principes de gestion de la faune sauvage. Les outils de gouvernance variés fournissent des cadres contractuels et adaptés aux territoires. Enfin, les outils d’ouverture sont présentés comme des éléments clés permettant la mise en réseau d’acteurs et la construction de solutions fondées sur la nature. Les AP sont ainsi les interfaces privilégiées d’action, directement connectées aux objectifs de développement durable de l’Agenda 2030, garantissant notamment la santé et le bien-être pour tous.