John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Le risque sanitaire ciguatérique en Polynésie française : étude des représentations sociales auprès de la population tahitienne Volume 17, numéro 2, Mars-Avril 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11
  • Figure 12
  • Figure 13
  • Figure 14
  • Figure 15
  • Figure 16
  • Figure 17
  • Figure 18
  • Figure 19
  • Figure 20
  • Figure 21
  • Figure 22
  • Figure 23
  • Figure 24
  • Figure 25
  • Figure 26
  • Figure 27
  • Figure 28
  • Figure 29
  • Figure 30
  • Figure 31
  • Figure 32

Tableaux

Auteur
UMR 241 Écosystèmes insulaires océaniens
Université de la Polynésie française
BP 6570
98702 Faa’a
Tahiti
* Tirés à part
  • Mots-clés : ciguatera, représentations, ressources naturelles, risque, santé, Tahiti
  • DOI : 10.1684/ers.2018.1148
  • Page(s) : 123-46
  • Année de parution : 2018

Cette recherche en sciences sociales porte sur le risque ciguatérique affectant la santé de la population polynésienne. Au regard de l’ensemble de la population mondiale exposée au risque sanitaire ciguatérique, celle de la Polynésie française est dans une situation préoccupante, en raison du nombre de personnes intoxiquées chaque année. L’exposition à ce risque dépend directement de l’écosystème marin, mais aussi des approches différentes des responsabilités individuelles qui varient en fonction des modes de vie, des comportements et des représentations. Cette étude permet donc de comprendre les représentations que se font les Tahitiens du risque ciguatérique, c’est-à-dire leur connaissance, conscience et acceptation du risque sanitaire issu de la consommation de poissons susceptibles d’être infectés, et permet de cerner les facteurs culturels et socioéconomiques qui expliquent et justifient la consommation de poissons potentiellement à risque.