John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Évaluation du statut oxydatif de la population infantile résidant à proximité d’une décharge à ciel ouvert Volume 20, numéro 1, Janvier-Février 2021

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire de toxicologie et d’hydrologie
Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie
Université Cheikh Anta Diop
BP 5005 Dakar
Sénégal
2 CHU Lille
Institut Pasteur de Lille ULR 4483
Impacts de l’environnement chimique sur la santé humaine(IMPECS)
Université Lille
Lille
France
3 Université du Littoral Côte d’Opale
Centre commun de mesures
F-59140 Dunkerque
France
4 Université du Littoral Côte d’Opale
UR 4492, UCEIV
Unité de chimie environnementale et interactions sur le vivant
SFR Condorcet FR CNRS 3417
F-59140 Dunkerque
France
5 Institut de santé et développement
Université Cheikh Anta Diop
BP 5005 Dakar
Sénégal
* Tirés à part

Objectif. L’exposition au plomb et au cadmium des enfants résidant à proximité de la décharge de Mbeubeuss, Dakar, Sénégal, a orienté nos recherches d’impact vers l’évaluation du stress oxydant au travers de la détermination de différents biomarqueurs.

Méthode. Cette étude épidémiologique transversale de type exposé/non exposé a porté sur 58 enfants âgés de 1 à 16 ans (32 témoins et 26 exposés). Notre approche a donc consisté à la quantification du malondialdéhyde, à l’évaluation des systèmes antioxydants enzymatique et antioxydant non enzymatique au travers de la mesure des activités de la superoxyde dismutase, de la glutathion peroxydase, et par la détermination du taux de sélénium et du rapport glutathion oxydé/glutathion réduit.

Résultats. Les résultats mettent en évidence une perturbation des systèmes protecteurs de l’organisme contre l’oxydation chez les enfants résidant au voisinage de Mbeubeuss, qui présentent une diminution des activités de superoxyde dismutase et glutathion peroxydase, mais également du taux de sélénium. Le faible taux de glutathion réduit et l’augmentation significative du taux de malondialdéhyde chez les sujets exposés attestent respectivement de l’insuffisance de réduction du glutathion oxydé et de la capacité du plomb et du cadmium à induire l’oxydation des lipides.

Conclusion. La co-exposition au plomb et au cadmium de la population exposée suggère une altération du statut redox des cellules, potentiellement à l’origine des effets des métaux incriminés sur différents organes.