John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Dioxines et endométriose : une hypothèse plausible * Volume 1, numéro 3, Juillet - Août 2002

Auteur
  • Année de parution : 2002

Les dioxines pourraient, dans les pays développés, être impliquées dans l'augmentation de l'incidence de l'endométriose.

L'endométriose est une affection qui peut retentir lourdement sur la qualité de vie, la fertilité et l'activité professionnelle. Aux États-Unis, l'incidence de l'endométriose est estimée, sans certitude, à environ 15 % chez les femmes en âge d'avoir des enfants, et cette incidence aurait augmenté au cours des cinq dernières décennies. Les hypothèses évoquées concernant la genèse de cette affection mettent notamment l'accent sur des dysfonctionnements du système immunitaire, sur le rôle des œstrogènes et, selon les résultats d'études animales, sur les effets d'agents chimiques dont les métabolites ont une forte affinité pour les récepteurs des œstrogènes. Les organochlorés, agents extrêmement persistants, sont à cet égard source de préoccupation.

Une relation potentielle entre organochlorés et endométriose

Il existerait une relation potentielle entre l'exposition aux organochlorés et la prévalence accrue de l'endométriose dans les pays développés, et la dioxine serait incriminée dans cette augmentation.

Les études animales montrent que la dioxine (TCDD : 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-p-dioxine) peut augmenter l'incidence et la sévérité de l'endométriose chez le singe. Elle peut aussi, dans les modèles d'induction chirurgicale de l'affection, promouvoir la croissance et la survie du tissu endométrial implanté chez des rongeurs. Les mécanismes d'action, loin d'être clairs, pourraient impliquer les effets des dioxines sur les facteurs de croissance, les cytokines et les hormones.

Équivalence toxique

Une autre approche prend en considération aussi la relation entre structure et activité des organochlorés, et met l'accent sur l'importance de la prise en compte de l'équivalence toxique. Certains polychlorobiphényles (PCB) ont des effets dioxin-like, et la toxicité des agents de ces classes peut être évaluée selon une approche utilisant un facteur d'équivalence exprimant leur toxicité en relation avec celle de la dioxine.

Les PCB dioxin-like, mais non les PCB non dioxin-like, seraient associés à l'endométriose, et certains auteurs insistent sur la nécessité d'étudier l'association entre endométriose et équivalence toxique totale, plutôt que la relation entre cette affection et les PCB totaux.

* Birnbaum LS, Cummings AM. Dioxins and endometriosis: a plausible hypothesis. Environ Health Perspect 2002 ; 110: 15-21.

Mots clés : endométriose ; dioxines ; polychlorobiphényle, composés ; exposition environnement ; polluants environnement.