John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Avancées dans l’exploration du lien entre la pollution de l’air et le déclin cognitif Volume 17, numéro 4, Juillet-Août 2018

Illustrations

Auteur

Cette brève est tirée de l’article suivant : Tallon LA, Manjourides J, Pun VC, Salhi C, Suh H. Cognitive impacts of ambient air pollution in the National Social Health and Aging Project (NHSAP) cohort. Environ Int 2017 ; 104 : 102-9. doi : 10.1016/j.envint.2017.03.019

 

L’impact de la pollution atmosphérique sur les fonctions cognitives des séniors est un sujet d’étude récent dont deux publications viennent défricher de nouveaux aspects. La première présente les résultats d’analyses dans la cohorte états-unienne NSHAP (National Social Life, Health, and Aging Project), qui suggèrent que l’exposition aux polluants pourrait favoriser la baisse des capacités cognitives via une altération de la santé mentale. La seconde investigation#, dans une cohorte allemande, indique un effet synergique de la co-exposition aux polluants et au bruit du trafic.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International