John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Analyse qualitative du risque de contamination des maraîchers par les produits phytosanitaires à Korhogo, Côte d’Ivoire Volume 22, numéro 2, Mars-Avril 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

  • Figure 5

  • Figure 6

  • Figure 7

  • Figure 8

  • Figure 9

Tableaux

Auteurs
1 Centre suisse de recherches scientifique en Côte d’Ivoire, 01 BP 1303 Abidjan 01, Côte d’Ivoire
2 Université Nangui Abrogoua, 02 BP 801 Abidjan 02, Côte d’Ivoire
3 Université Félix Houphouët Boigny, Cocody, 01 BP V 34 Abidjan 01, Côte d’Ivoire
4 Swiss Tropical and Public Health Institute, Kreuzstrasse 2, 4123 Allschwil, Suisse
5 University of Basel, Petersplatz 1, P.O. Box 4001 Basel, Suisse
6 Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo, BP 1328 Korhogo, Côte d’Ivoire
* Tirés à part : E. Kouakou

Dans un contexte d’insécurité alimentaire accentué par le changement climatique, le maraîchage urbain apparaît comme une alternative. Cependant, l’utilisation abusive des produits phytosanitaires et les mauvaises pratiques agricoles des maraîchers mettent en danger la santé de ces derniers et des consommateurs. La présente étude a pour objectif d’évaluer qualitativement les risques de contamination des maraîchers de la ville de Korhogo, Côte d’Ivoire, aux produits phytosanitaires non homologués (PPNH).

Les données ont été collectées à partir d’une enquête sociosanitaire auprès des maraîchers, des entretiens semi-directifs auprès de plusieurs acteurs dont des autorités administratives, des organisations non gouvernementales, des maraîchers, des vendeurs de produits phytosanitaires et des applicateurs des produits. Deux groupes de discussions avec les groupements des maraîchers et une observation directe ont été réalisés pour confronter les résultats obtenus au cours des entretiens. Une enquête géographique a permis de localiser les sites de maraîchage et de dénombrer le nombre de maraîchers à partir du nombre de parcelles mises en valeur lors de l’enquête. Des ateliers de présentation, de discussion et de validation des résultats avec les parties prenantes ont été organisés. Des réunions entre experts ont permis d’évaluer les différentes étapes de l’analyse du risque ainsi que le risque final de contamination des maraîchers par les PPNH.

Les PPNH constituent le risque identifié. Les résultats montrent qu’il y a un risque élevé de contamination des maraîchers par les PPNH introduits sur le site de maraîchage autour du barrage en eau potable de la ville de Korhogo. En effet, sur 150 maraîchers enquêtés, 81 % utilisent des produits phytosanitaires. Il existe des faiblesses dans le système de contrôle et de surveillance des ventes desdits produits, ce qui est profitable aux contrebandiers. Il y a donc une forte probabilité d’introduction des PPNH sur le site de maraîchage. L’important taux de manque d’instruction (86 %) et de formation des maraîchers ainsi que le manque de protection lors de l’application des produits entraînent une probabilité élevée de l’exposition des maraîchers auxdits produits. Il apparaît donc qu’il est nettement possible que l’utilisation des produits phytosanitaires entraîne des conséquences sanitaires et économiques sur les maraîchers.