JLE

Epilepsies

MENU

Urgences épileptologiques chez l’adulte Volume 19, numéro 4, Octobre, Novembre, Décembre 2007

Auteur
Service de neurologie et unité fonctionnelle d’épileptologie, Hôpital Pasteur, 30 Voie Romaine, 06002 Nice, France

Les urgences épileptologiques sont dominées par les états de mal (EM) convulsifs, qui mettent en jeu le pronostic vital à bref délai. Une stratégie thérapeutique graduelle, utilisant initialement les antiépileptiques bénéficiant du meilleur rapport bénéfice/risque, est indiquée. Pour les EM réfractaires nécessitant secondairement l’administration de médicaments dépresseurs, l’EEG reste indispensable pour dépister un état de mal « subtil » et contrôler la disparition des décharges critiques. Les EM non convulsifs généralisés ou partiels sont des urgences diagnostiques au mieux résolues par l’EEG d’urgence. L’extension nosographique récente des EM non convulsifs vers les EM EEG du coma ne semble pas opportune car le contexte, le pronostic et le traitement sont bien différents. La prévention des crises convulsives isolées doit s’appuyer sur des options logiques, et non sur des habitudes de prescription. Les effets idiosyncratiques aigus des antiépileptiques nécessitent un arrêt immédiat du médicament.