JLE

Epilepsies

MENU

Exploration de la mémoire épisodique par l’imagerie fonctionnelle : données chez l’adulte Volume 18, supplément 2, Numéro spécial, Septembre 2006

Auteur
Unité d’Épileptologie, 41 bd de l’Hôpital, 75013 Paris, France

Historiquement, la mémoire a été reliée au circuit de Papez. L’imagerie fonctionnelle que ce soit la tomographie par émission de positons ou ultérieurement l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle a permis de faire évoluer ces concepts historiques. Les premières études réalisées chez des sujets volontaires sains, ont démontré in vivo la possibilité d’activer les formations hippocampiques et parahippocampiques dans des paradigmes de mémoire visuelle ou verbale, confirmant ainsi les connaissances anatomiques issues des corrélations anatomo-cliniques mais ont également mis en exergue le rôle joué par d’autres régions cérébrales, notamment préfrontales et pariétales. L’anatomie de la mémoire doit chez le sujet sain s’envisager en termes de circuits corticaux au sein desquels certaines régions, comme les régions temporales médiales, pourraient jouer un rôle déterminant, mais non exclusif. Chez le sujet épileptique, la plasticité de ces circuits qui potentiellement sous-tend les possibilités de récupération fonctionnelle reste à explorer.