JLE

Epilepsies

MENU

Effets protecteurs du « brain-derived neurotrophic factor » sur l’embrasement de l’hippocampe Volume 9, numéro 1, Mars 1997

Auteurs
  • Page(s) : 7
  • Année de parution : 1997

Dans différents modèles animaux d’épilepsie focale et/ou généralisée, les crises induisent une surexpression de certaines neurotrophines dans les structures impliquées dans la genèse et la propagation des crises, avec en particulier une augmentation importante de l’expression du «.brain-derived neurotrophic factor.» (BDNF) dans la formation hippocampique. Pour caractériser le rôle de cette augmentation, l’effet de perfusions intrahippocampiques chroniques (sept jours) de BDNF a été étudié dans le modèle de l’embrasement de l’hippocampe chez le rat. Nos résultats montrent que l’évolution de l’embrasement est ralentie chez les animaux perfusés avec du BDNF par rapport aux animaux témoins. Cet effet protecteur du BDNF est dose-dépendant et se prolonge au-delà de la période de perfusion. La perfusion de BDNF dans l’amygdale ralentit, mais à un moindre degré, l’embrasement de cette structure. Ces résultats suggèrent qu’une application locale chronique de BDNF exerce des effets suppresseurs sur l’épileptogenèse. Les mécanismes cellulaires qui sous-tendent cette protection pourraient impliquer des phénomènes de régulation génomique à long terme (bourgeonnement axonal, synthèse de neuropeptides).