JLE

Epilepsies

MENU

Anxiété et dépression chez des patients atteints d’épilepsie en République démocratique populaire du Laos Volume 20, numéro 1, janvier-février-mars 2008

Auteurs
Institut de la Francophonie pour la Médecine Tropicale, Vientiane, Lao PDR, Institut d’Epidémiologie Neurologique et de Neurologie Tropicale (EA 3174), Faculté de Médecine, Université de Limoges, 2 rue du Docteur Marcland, 87025 Limoges Cedex, France, Dept. Public Health & Epidemiology, Swiss Tropical Institute, Basel, Switzerland, Handicap International, Lao office

Nous avons fait une étude analytique sur l’anxiété et sur la dépression chez les personnes atteintes d’épilepsie (PAE) habitant la République démocratique populaire du Laos. Le résultat a montré un score d’anxiété et de dépression de Goldberg trois fois plus élevé chez des PAE que chez les villageois (appariés par âge, par sexe et par lieu d’habitation). La probabilité d’avoir un trouble psychologique était aussi plus élevée chez les patients que les témoins (94,8 % versus 33,1 % ; p < 0,001). L’analyse des facteurs favorisants montrait que le lieu de résidence (rural/urbain) était le plus important. Des conseils donnés par l’entourage aux patients diminuaient leur dépression. Le traitement antiépileptique n’influençait pas l’anxiété et la dépression dans cet échantillon.