JLE

Douleur et analgésie

MENU

Une lecture socioanthropologique de la douleur chronique sous le signe de l'aliénation sociale Volume 30, numéro 3, Septembre 2017

Auteurs

La douleur chronique, largement abordée dans ses dimensions biopsychosociales et anthropologiques, invite aussi à une description de ses dimensions proprement sociétales. La lecture socioanthropologique place la chronicisation douloureuse comme une substitution historique. Tout patient douloureux chronique intègre, dans son évolution à partir d'un événement causal traumatique, des signifiants sociaux œuvrant pour une nouvelle identité, le plus souvent compensatoire. Le patient ne reste individu que parce qu'un échange s'effectue entre son statut identitaire propre et celui issu des représentations culturelles et sociétales : c'est à un moment donné de son histoire de vie et dans un contexte social donné que la quête d'un nouveau statut devient possible pour celui qui souffre de façon chronique. Une telle lecture impose de prendre en compte les dialectiques entre système de santé, soignants et individus, et d'identifier le processus d'aliénation en rapport avec les exigences de l'environnement sociétal.