JLE

Douleur et analgésie

MENU

Le rôle des symptômes de stress post-traumatique dans le développement de la douleur musculosquelettique chronique et de l’invalidité : une revue systématique* Volume 37, numéro 1, Janvier-Mars 2024

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1  Centre of Precision Rehabilitation for Spinal Pain, School of Sport, Exercise and Rehabilitation Sciences, College of Life and Environmental Sciences, University of Birmingham, Birmingham, UK
* Correspondance : B. Leroy, Liège, Belgique

Contexte et objectif

Les lési ons traumatiques figurent parmi les principales causes de décès et d’invalidité dans le monde, tous groupes d’âge confondus. Cette revue systématique visait à (1) décrire le rôle des symptômes de stress post-traumatique (SSPT) dans le développement de la douleur chronique et/ou de l’incapacité liée à la douleur à la suite d’un traumatisme musculosquelettique et (2) rapporter la douleur et/ou l’incapacité liée à la douleur en fonction de la gravité/du type de lésion.

Base de données et traitement des données

Des recherches ont été effectuées dans les bases de données électroniques, depuis la création jusqu’au 3 novembre 2021 et mises à jour le 10 mai 2022, afin d’identifier les études dans lesquelles : les participants étaient âgés de ≥ 16 ans ayant subi un événement traumatique qui a entraîné une ou plusieurs lésions musculosquelettiques ; une mesure de résultat du SSPT a été utilisée dans les trois mois suivant un événement traumatique ; la présence de douleur et/ou d’incapacité liée à la douleur ont été enregistrées au cours d’un suivi de trois mois ou plus. Deux examinateurs ont indépendamment sélectionné les articles et évalué la qualité des études incluses.

Résultats

Huit études ont été incluses. En raison de l’hétérogénéité entre les études, les résultats ont été synthétisés à l’aide d’une approche narrative. Cinq études ont examiné la relation entre le syndrome de stress post-traumatique et la douleur. Les participants souffrant du syndrome de stress post-traumatique étaient plus susceptibles de développer une douleur persistante pendant au moins 12 mois après la blessure. Six études ont évalué la relation entre le syndrome de stress post-traumatique et l’incapacité liée à la douleur. Les résultats suggèrent que les patients souffrant de stress post-traumatique présentent des niveaux d’incapacité significativement plus élevés au moins 12 mois après la blessure.

Conclusion

Les résultats de cette revue systématique exhaustive confirment l’existence d’une relation claire entre le syndrome de stress post-traumatique et la douleur/l’incapacité future, avec l’importance potentielle de certains groupes de symptômes de stress post-traumatique (hyperexcitation et engourdissement).

Implications cliniques

Les résultats de cette étude systématique indiquent un lien entre le stress post-traumatique signalé dans les trois mois suivant une lésion musculosquelettique traumatique et l’apparition de douleurs et d’incapacités à plus long terme. Parmi les symptômes de stress post-traumatique, l’hyperexcitation et l’engourdissement semblent revêtir une importance particulière dans cette relation.

Numéro d’enregistrement Prospero : CRD42021285243.