John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Stratégie d’explorations radiologiques pour le bilan d’extension et la surveillance des tumeurs endocrines Volume 93, numéro 12, Décembre 2006

Auteurs
Département de radiologie,, Service de médecine nucléaire et de cancérologie endocrinienne, Institut Gustave-Roussy, 39, rue Camille Desmoulins, 94805 Villejuif Cedex

Les tumeurs endocrines constituent un réseau homogène de tumeurs dispersées dans l’organisme, caractérisées par plusieurs points communs incluant leur capacité à secréter des hormones, l’association à des syndromes de prédisposition héréditaire aux tumeurs, mais aussi la place prise par l’imagerie fonctionnelle dans le bilan morphologique des tumeurs endocrines. Elles ont cependant des présentations cliniques très variées, parfois trompeuses. Le bilan d’imagerie doit être multidisciplinaire et associe la recherche du site primitif, le bilan d’extension puis le suivi tumoral. Il participe également au dépistage des complications liées aux sécrétions, au bilan du syndrome de prédisposition aux tumeurs et au diagnostic de second cancer. Après avoir fait le point sur les particularités techniques des différentes modalités d’imagerie morphologique (scanner, IRM), endoscopique, métabolique (scintigraphie des récepteurs de la somatostatine, PETscan) et vasculaire, nous détaillerons, pour chaque localisation et présentation clinique de tumeur endocrine, la stratégie d’exploration radiologique ainsi que les aspects morphologiques et fonctionnels les plus fréquents.