John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Profils d'expression génique par puces à ADN dans les lymphomes malins : intérêt pronostique Volume 89, numéro 7, Juillet - Août 2002

Auteurs
Département d'oncologie médicale, Institut Paoli-Calmettes, IFR57, 232, boulevard de Sainte-Marguerite, 13273 Marseille.

Les lymphomes malins représentent l'hémopathie maligne la plus fréquente en France. Leur hétérogénéité histologique et clinique, en partie responsable des échecs thérapeutiques, reflète leur nature complexe et combinatoire encore mal documentée au niveau moléculaire. Aujourd'hui, les puces à ADN permettent l'accès à cette diversité en mesurant le niveau d'expression ­ au niveau de l'ARN ­ de milliers de gènes simultanément dans un tissu. Des travaux récents montrent le potentiel de cette nouvelle technologie pour améliorer la classification pronostique des lymphomes B diffus à grandes cellules et des lymphomes hodgkiniens, en identifiant de nouvelles classes de tumeurs dans des groupes morphologiquement homogènes, mais hétérogènes du point de vue de leur évolution clinique.