John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Leucémie aiguë lymphoblastique à chromosome Philadelphie : traitement par les inhibiteurs de kinases Volume 94, numéro 10, Octobre 2007

Auteur
Hématologie, Hôpital Edouard-Herriot, 5, place d’Arsonval, 69437 Lyon

Différents sous-types de leucémies aiguës lymphoblastiques (LAL) ont été individualisés, conduisant à l’utilisation de traitements adaptés au risque. Pour les LAL à chromosome Philadelphie, le traitement optimal comprend actuellement l’association de chimiothérapie et d’un inhibiteur de tyrosine kinase BCR-ABL, l’imatinib. En dépit de ces avancées thérapeutiques, les résultats restent pauvres en l’absence d’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques et le développement de nouveaux agents thérapeutiques est indispensable. L’émergence de résistance à l’imatinib mésylate a conduit récemment au développement d’inhibiteurs de seconde génération actifs en cas de mutations, dont le dasatinib et le nilotinib.