John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Les marges d’exérèses dans les sarcomes des tissus mous Volume 95, numéro 12, décembre 2008

Auteurs
Institut Bergonié, Centre régional de lutte contre le cancer, 229, cours de l’Argonne, 33076 Bordeaux cedex, France

ObjectifsFaire le point sur l’effectivité des marges dans la chirurgie des sarcomes des tissus mous (STM).MéthodesRevue de la littérature concernant les marges d’exérèses des STM.RésultatsL’élément de mesure de la qualité des marges, donc de la chirurgie des STM, est la rechute locale (RL). Les taux de RL vont de 16 à 22 % dans des centres spécialisés. Ces taux devraient être exprimés selon l’estimation actuarielle. Les méthodes de détermination des marges et leurs définitions varient dans la littérature. Avec les méthodes quantitatives mesurant les distances entre tumeur et limites de résection sur pièce anatomopathologique, les taux de RL vont du simple au double selon le type de marge. Cette différence est quadruple avec la méthode consensuelle, qualitative du Groupe sarcome français, qui paraît ainsi plus discriminante. L’obtention d’une marge adéquate dépend du caractère planifié de la chirurgie, de la taille tumorale, de l’infiltration tumorale, du grade de malignité.ConclusionUn taux actuariel à 5 ans de RL entre 10 et 20 % peut être considéré comme un critère de bonne qualité de la chirurgie des STM, et son obtention paraît assurée au mieux dans des centres spécialisés.