John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Les angiosarcomes primitifs du sein. A propos de 2 cas Volume 84, numéro 2, Février 1997

Auteurs
Service de radiothérapie du Centre régional de lutte contre le cancer Val-d’Aurelle, 34298 Montpellier Cedex 5, France.

Deux cas d’angiosarcomes du sein ont été observés au Centre régional de lutte contre le cancer Val-d’Aurelle-Paul-Lamarque de Montpellier entre 1980 et 1994. A la lumière des données de la littérature, nous analysons les aspects épidémiologiques, anatomopathologiques, cliniques, diagnostiques et thérapeutiques de ce type rare de cancer du sein. Les difficultés de diagnostic histologique sont analysées. Le traitement repose sur la mastectomie simple sans curage ganglion-naire. Les angiosarcomes ont le pronostic le plus sévère de toutes les tumeurs du sein, avec une médiane de survie de 24 mois. Le pronostic dépend du grade de la tumeur et de la précocité du diagnostic. L’effet bénéfique de la radiothérapie et de la chimiothérapie en traitements adjuvants n’est pas clairement démontré.