John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

La prise en charge thérapeutique des cancers bronchiques chez le sujet âgé Volume 95, supplément 8, FMC Oncogériatrie

Auteurs
Service d’oncologie médicale, Hôpital Saint-Louis, 1, avenue Claude Vellefaux, 75010 Paris, Service de radiothérapie, Hôpital Saint-Louis, 1, avenue Claude Vellefaux, 75010 Paris, Département thoracique, Institut mutualiste Montsouris, 42, boulevard Jourdan, 75014 Paris

Le cancer bronchique est la cause première de mortalité par cancer dans le monde. En raison du vieillissement de la population, son incidence augmente chez les sujets âgés. Cependant, en dépit de la nécessité amplement admise de la recherche clinique pour guider la décision thérapeutique, les patients âgés atteints d’un cancer bronchique sont très largement sous-représentés dans les essais cliniques. Or, l’âge en tant que tel ne doit pas constituer un facteur limitant dans le choix du traitement. Les indications chirurgicales doivent rester les mêmes quelles que soient les tranches d’âge. Les sujets âgés porteurs d’un cancer localement avancé peuvent bénéficier d’une association radiochimiothérapie s’ils ont un état général conservé. Dans le cas des patients métastatiques, une monothérapie par vinorelbine, gemcitabine ou docétaxel est l’option actuellement recommandée. Toutefois, les associations comportant un sel de platine peuvent constituer une option raisonnable pour les malades en bon état général et sans déficit organique. La place des nouvelles thérapies biologiques ciblées reste à définir. Il y a un besoin aigu de nouveaux essais thérapeutiques spécifiquement dédiés à cette catégorie de patients.