John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Inhibition des télomères et de la télomérase. Recherche de nouveaux médicaments anticancéreux Volume 84, numéro 12, Décembre 1997

Auteurs

Les télomères humains sont des régions riches en guanine (TTAGGG) localisées à l’extrémité des chromosomes, dont le rôle est essentiel pour prévenir les recombinaisons aberrantes et protéger l’ADN contre la dégradation par des exonucléases. La stabilité des télomères est assurée principalement par la télomérase, une ADN-polymérase ARN-dépendante. La télomérase est exprimée préférentiellement dans les cellules tumorales, qui ont des télomères courts, et n’est pas exprimée dans la plupart des cellules somatiques qui possèdent habituellement de longs télomères. C’est pourquoi la télomérase et le télomère ont été récemment présentés comme des cibles séduisantes pour la recherche de nouveaux agents anticancéreux. Les stratégies thérapeutiques actuelles les plus prometteuses visent à concevoir des drogues nouvelles ciblant spécifiquement la télomérase et les télomères. Dans cette revue, nous discuterons les différentes approches biologiques et cliniques visant au développement d’agents inhibiteurs de la télomérase et des télomères ainsi que les modèles tumoraux développés pour l’étude des effets biologiques des inhibiteurs de la télomérase et des télomères, tant in vitro qu’in vivo.