John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Impact économique de l’administration ambulatoire de la chimiothérapie dans le myélome multiple Volume 91, numéro 9, Septembre 2004

Auteurs
Département de pharmacie, Service d’hématologie clinique, CHU de Besançon, 2 bd Fleming, 25030 Besançon

Le développement d’alternatives à l’hospitalisation conventionnelle est une priorité, notamment dans la prise en charge du cancer. Une étude rétrospective compare les coûts de deux modalités d’administration du schéma VAD dans le myélome multiple : hospitalisation versus ambulatoire. Cette analyse, conduite avec la perspective de l’assurance maladie, inclut les coûts directs hospitaliers et ambulatoires. Une analyse de sensibilité teste la robustesse des résultats. Quarante quatre patients sont inclus : 27 dans le bras « hospitalisation » et 17 dans le bras “ ambulatoire ”. Les taux de réponse au traitement et les événements intercurrents sont comparables dans les deux groupes. Seules 5 cures prévues (4 patients) en ambulatoire sont administrées en hospitalisation complète. L’administration ambulatoire est à l’origine d’une réduction importante de la durée totale d’hospitalisation (- 11,2 jours). Elle permet une réduction significative de 3 066 euros (- 32 %) du coût global de prise en charge. Dans l’analyse de sensibilité, la différence en faveur du traitement ambulatoire varie de 1 282 à 3 667 euros. Notre étude montre la faisabilité et l’intérêt économique d’une administration ambulatoire du VAD dans le myélome multiple. Le développement de la chimiothérapie ambulatoire requiert l’évolution des structures et la formation des professionnels de santé.