John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Faut-il encore opérer les cancers de l’œsophage en 2007 ? Volume 94, numéro 1, Janvier 2007

Auteurs
Service de chirurgie digestive et générale, Hôpital C. Huriez, place de Verdun, CHRU, 59037 Lille Cedex

Dans le traitement à visée curative du cancer de l’œsophage, plusieurs options thérapeutiques sont envisageables, la chirurgie étant traditionnellement considérée comme la technique la plus adaptée afin d’obtenir un contrôle locorégional de la maladie et une survie à long terme. Compte tenu de la sévérité du pronostic, une approche multidisciplinaire de cette maladie est nécessaire faisant intervenir la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, seules ou en association. Cependant, du fait du peu d’essais randomisés de qualité, la question de la place respective de ces traitements, et donc de la stratégie thérapeutique optimale, est toujours débattue. En 2007, la littérature nous permet de proposer les stratégies thérapeutiques suivantes : la chirurgie est le traitement de référence, utilisée seule pour les stades I et IIa, en association à discuter avec une chimiothérapie (CT) ou une radiochimiothérapie (RCT) néoadjuvante pour les stades IIb. Pour les cancers localement avancés (stade III), les adénocarcinomes relèvent d’un traitement par CT ou RCT néoadjuvante suivi de chirurgie alors que, pour les carcinomes épidermoïdes, la RCT exclusive est le traitement de référence avec les réserves suivantes : patients répondeurs, chirurgie de rattrapage à visée curative en cas de non-réponse après 2 cures ou de persistance tumorale en fin de traitement (4 cures), survie probablement améliorée par la chirurgie adjuvante dans les centres expérimentés chez des patients sélectionnés.