John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Estimation de l'incidence du cancer dans les départements dépourvus de registres des cancers Volume 88, numéro 10, Octobre 2001

Auteurs
Observatoire régional de la santé de Haute-Normandie, 57, avenue de Bretagne, 76100 Rouen.
  • Page(s) : 1036-8
  • Année de parution : 2001

Les registres des cancers sont des sources utiles de connaissances épidémiologiques de la pathologie cancéreuse [1, 2]. Par l'enregistrement exhaustif de tous les cas diagnostiqués au cours d'une période donnée parmi les habitants d'une région géographique donnée (le département en France), ils permettent de mesurer l'incidence, la prévalence, la survie du cancer sur les zones géographiques qu'ils couvrent. Ainsi 13 % de la population métropolitaine est couverte par les registres généraux de cancers (7,7 millions de personnes). Les registres français (figure) ont récemment fourni des estimations et des extrapolations de l'incidence de 14 localisations cancéreuses pour toutes les régions françaises sur la période 1985-1995 [3]. Ces informations régionales représentent une base de données nouvelle pour les décideurs de santé publique. En effet, l'estimation du nombre de cas de cancers par région permet d'évaluer les besoins de la population en termes de santé publique. Cependant, les décideurs de santé publique expriment fréquemment des besoins d'informations sur le cancer à un échelon géographique moins vaste que la région (département, secteur sanitaire). Cette note technique compare deux méthodes d'estimation de l'incidence départementale du cancer pour les départements qui ne sont pas couverts par un registre.