John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Cytokines de nouvelle génération pour prévenir l’anémie et la neutropénie fébrile Volume 93, numéro 5, Mai 2006

Auteurs
Hôpital Édouard Herriot, Service d’oncologie médicale, Pavillon E, 5, place d’Arsonval, 69003 Lyon

Les neutropénies fébriles et l’anémie sont deux complications majeures des chimiothérapies. Les cytokines humaines recombinantes, tels le G-CSF et l’érythropoïétine, permettent de lutter efficacement contre ces effets secondaires mais nécessitent des injections itératives du fait d’une courte demi-vie. Leur glycosylation permet aux cytokines naturelles d’augmenter leur stabilité et les injections peuvent être espacées et devenir concomitantes des chimiothérapies. La forme à demi-vie prolongée de l’érythropoïétine montre une efficacité similaire à celle de la molécule naturelle. La forme glycosylée du G-CSF pourrait se montrer plus efficace encore pour la prévention des neutropénies fébriles. Finalement, ces nouvelles molécules permettent de réduire le nombre d’injections tout en assurant un dose-intensité optimal du traitement.