John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Ciblage du récepteur au facteur de croissance épidermique dans les cancers bronchiques non à petites cellules en 2007 : mise au point et perspectives Volume 94, supplément 6, Suppl. FMC numéro 7 : Thérapeutiques ciblées : malades sélectionnés

Auteurs
Département de médecine, Institut Gustave Roussy, 39 rue Camille Desmoulins, 94805 Villejuif, Département d’oncologie médicale, Centre Antoine-Lacassagne, Nice

Les molécules inhibant le récepteur au facteur de croissance épidermique (EGFR), et en particulier les inhibiteurs des tyrosine kinases (TKI) oraux comme l’erlotinib, font désormais partie intégrante de l’arsenal thérapeutique destiné à la prise en charge du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) à un stade avancé. Néanmoins, de nombreuses questions concernant les modalités et les indications de ces nouveaux traitements restent encore sans réponse. Ainsi, alors que plusieurs biomarqueurs ont été rapportés comme pouvant être prédictifs d’une meilleure réponse ou d’une meilleure survie chez les patients traités avec des inhibiteurs de l’EGFR, leur champ d’application est encore à déterminer. Par ailleurs, la place de ces nouvelles molécules par rapport aux cytotoxiques classiques, à d’autres thérapeutiques ciblées, ainsi qu’aux traitements locorégionaux à des stades plus précoces de la maladie fait encore l’objet d’essais cliniques en cours. Les résultats de ces études seront déterminants pour une utilisation optimale des inhibiteurs de l’EGFR chez les patients atteints de CBNPC.