John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Bénéfices cliniques de la stabilisation tumorale lors d’une chimiothérapie de deuxième ligne dans le cancer colorectal métastatique Volume 86, numéro 2, Février 1999

Auteurs
Analyses et recherches en économie de la santé, 31, rue Ernest-Renan, 92130 Issy-les-Moulineaux.

L’arsenal thérapeutique du cancer colorectal métastatique s’est enrichi récemment de médicaments actifs en deuxième ligne de chimiothérapie, qui donnent lieu à un taux notable de réponses objectives et à un taux généralement plus élevé de stabilisations. La valeur clinique de ces stabilisations est mal connue. Nous avons entrepris une étude descriptive, prospective et multicentrique, visant à évaluer la qualité de vie de 80 patients atteints de cancer colorectal métastatique et recevant une chimiothérapie de deuxième ligne. Nous avons comparé le profil et l’évolution de la qualité de vie dans différents états de santé et les avons examinés par rapport aux résultats du traitement. Nous montrons que les patients stabilisés sous traitement se situent, par leur profil de qualité de vie, très près des répondeurs, par opposition aux patients en progression tumorale. Le pourcentage de patients dont les différentes dimensions de qualité de vie s’améliorent ou restent stables au cours des quatre mois de suivi est plus élevé en cas de stabilisation qu’en cas de progression. Enfin, les durées et les coûts d’hospitalisation sont près de trois fois plus faibles chez les patients stabilisés que chez ceux qui progressent, et diffèrent peu de ceux des répondeurs. En traitement de deuxième ligne métastatique, la stabilisation de la maladie apparaît comme un résultat thérapeutique utile, aussi bien pour le patient qu’en termes économiques.