John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Apport de l’association radiothérapie externe-hormonothérapie dans le traitement du cancer de la prostate à haut risque Volume 95, numéro 12, décembre 2008

Auteurs
Clinique universitaire de cancérologie-radiothérapie, centre hospitalier universitaire, BP 392, 63011 Grenoble, France, Clinique universitaire d’urologie, centre hospitalier universitaire, BP 392, 63011 Grenoble, France

Le traitement du cancer de la prostate à haut risque, localisé ou localement avancé, repose sur l’association radiothérapie externe-hormonothérapie par analogue de la LHRH d’après les résultats d’essais randomisés de phase III, du RTOG et de l’EORTC principalement, qui montrent un bénéfice en survie brute et/ou en survie spécifique. Les cancers localisés à haut risque nécessitent un blocage androgénique complet de 6 mois, alors que les cancers localement avancés requièrent une hormonothérapie de longue durée de 2,5 à 3 ans. Le recul dont disposent certains essais laisse penser que l’hormonothérapie n’augmente pas significativement le risque de décès cardiovasculaire.