JLE

Bulletin du Cancer

MENU

Amélioration de l’équation de Cockcroft-Gault pour prédire le débit de filtration glomérulaire chez les patients cancéreux Volume 85, numéro 7, Juillet 1998

Auteurs

Afin de déterminer les caractéristiques morphologiques et biologiques qui permettent de prédire le débit de filtration glomérulaire (DFG) chez les patients cancéreux, une étude basée sur la méthodologie de pharmacocinétique de population a été réalisée chez 123 patients adultes (78 hommes, 45 femmes) porteurs d’affections tumorales variées ; 55 de ces patients avaient été préalablement traités par cisplatine et 12 avaient subi une néphrectomie unilatérale. Les données de concentrations plasmatiques de 51 Cr-EDTA en fonction du temps de 80 patients ont été analysées au moyen du programme Nonmem (Nonlinear Mixed Effects Model). Le meilleur ajustement de la clairance du 51 Cr-EDTA de ces patients a correspondu à l’équation : DFG (ml/min) = 163 . poids . (1 – 0,00496 . âge) . (1 – 0,252 . sexe) = Scr (avec poids en kilogrammes, âge en années, sexe = 0 pour un homme et sexe = 1 pour une femme et Scr pour la créatinine sérique en mol/l). L’ajustement n’était pas amélioré en prenant en compte le poids idéal. Le DFG des patients prétraités par cisplatine était, en moyenne, de 18 % plus faible que celui des patients non prétraités. Cependant, cette caractéristique n’est pas présente dans le modèle final car redondante avec la créatinine sérique. L’équation a été évaluée prospectivement grâce aux données des 43 autres patients. Le rapport moyen (± écart type) entre le DFG prédit selon cette équation et le DFG observé a été de 0,95 ± 0,23 (différence non significative par rapport à l’unité). A l’inverse, le rapport entre la clairance de la créatinine calculée selon la formule de Cockcroft-Gault et le DFG observé (0,86 ± 0,21) était significativement différent de l’unité. La méthodologie de pharmacocinétique de population, habituellement appliquée aux médicaments, a permis d’améliorer la formule de Cockcroft-Gault pour prédire le DFG des patients cancéreux.