John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Recommandations analytiques et cliniques pour l’utilisation de la bilirubinémie en néonatalogie Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11

Tableaux

Auteurs
Michel Vaubourdolle Groupe de travail SFBC-CNBH-CNRHP « Bilirubine néonatale » 7
1 Unité fonctionnelle d’expertise en immuno-hémobiologie périnatale, Centre national de référence en hémobiologie périnatale (CNRHP), DMU BioGeM-Site Saint-Antoine, AP-HP, Sorbonne Université, Paris, France
2 Unité clinique de soins des incompatibilités fœto-maternelles et ictère néo-natal, Centre national de référence en hémobiologie périnatale (CNRHP) DMU OriGyn -Site Armand Trousseau, AP-HP, Sorbonne Université, AP-HP
3 Laboratoire national de métrologie et d’essais, Paris, France
4 Laboratoire de biologie médicale, Centre hospitalier de Gonesse, France
5 Laboratoire de biologie médicale, Centre hospitalier intercommunal de Créteil, France
6 Laboratoire de biologie médicale, Groupe hospitalier Bretagne Sud, France
7 Département de biochimie, hormonologie et suivi thérapeutique DMU BioGeM-Site Saint-Antoine, AP-HP, Sorbonne Université, France
* Correspondance

Le groupe de travail « Bilirubine néonatale » a réuni des membres de la SFBC, du CNBH et du CNRHP pour réaliser une étude biologique et clinique sur l’utilisation de la bilirubinémie néonatale dans le cadre du diagnostic et de la surveillance de l’ictère du nouveau-né. Un résumé des conclusions d’un sondage national sur les pratiques analytiques et biologiques est fait pour une évaluation de l’état des lieux en France. Les recommandations de la Société française de néonatalogie (SFN) sont fondées notamment sur une détermination fiable de la bilirubinémie totale faite au laboratoire comme indication de la mise sous photothérapie. Des abaques avec des seuils précis sont proposés, en fonction du nombre d’heures de vie du nouveau-né. Or, des études montrent des défauts de standardisation de cette technique en particulier d’un fournisseur à l’autre, avec des conséquences probables sur l’interprétation clinique des résultats. Nous présentons dans cet article les résultats d’une étude nationale multicentrique d’harmonisation de la bilirubine néonatale réalisée pour progresser sur cette question. Au-delà des aspects analytiques, les conséquences cliniques des défauts d’harmonisation observés sont évaluées. Des recommandations pour les laboratoires de biologie médicale sont enfin proposées, à adapter dans le cadre local.