John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Investigation des leucémies à grands lymphocytes à grains : expérience d’un laboratoire d’hématologie Volume 80, numéro 1, Janvier-Février 2022

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Service d’hématologie biologique, CHRU de Nancy, France
2 Plateforme de cytométrie en flux, CHRU de Nancy, France
3 Laboratoire de génétique, CHRU de Nancy, France
4 Service d’hématologie clinique et médecine interne, CHRU de Nancy, France
5 Unité Inserm U1256 NGERE, Faculté de médecine, Université de Lorraine, Vandoeuvre, France
* Correspondance

La leucémie à grands lymphocytes à grains (LGLL) est une lymphoprolifération clonale rare d’origine T ou NK. Objectif : Rapporter la prise en charge diagnostique et thérapeutique des LGLL au Centre hospitalier de Nancy. Méthode : Recueil rétrospectif (7 années) des données cliniques et biologiques des patients et analyse de cohorte. Résultats : Huit patients sur quinze présentaient une neutropénie dont cinq une neutropénie profonde (polynucléaires neutrophiles < 500 × 109/L). Quatre patients avaient présenté une infection. Deux patients présentaient une association avec une polyarthrite rhumatoïde, un avec un syndrome de Felty et un avec un syndrome de Sweet. Deux patients avaient par ailleurs une leucémie lymphoïde chronique, et un avait un lymphome B diffus à grandes cellules. Douze patients présentaient une LGLL-T et 3 une LGLL-NK chronique. Onze patients sur douze avec une LGLL-T ont eu une recherche de clonalité dont 10 étaient positives. Aucune clonalité KIR n’a été recherchée parmi les trois patients avec LGL-NK. Cinq patients sur quinze ont bénéficié d’un traitement immunosuppresseur. Conclusion : Bien que faisant appel à des investigations simples et robustes, notre série témoigne d’une grande hétérogénéité de détection et d’exploration des LGLL.