JLE

Annales de Biologie Clinique

MENU

G6PD : un déficit homozygote révélé par une macrocytose au décours d’un épisode d’éthylisme aigu Volume 80, numéro 6, Novembre-Décembre 2022

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Service d’hématologie biologique, CHU de Rouen, France
Correspondance : V. Bobée

Le déficit en G6PD est l’une des affections génétiques les plus fréquentes dans le monde, touchant plus de 400 millions de personnes. La majorité des patients n’ont pas d’anémie ni d’hémolyse chronique, mais sont sujets à la survenue d’accès d’hémolyse aigue après exposition à un facteur déclenchant : consommation de fèves, médicaments oxydants, acidose le plus souvent. Nous rapportons ici un cas d’accès d’hémolyse chez une patiente de 53 ans révélé par une augmentation rapide du VGM et qui a permis la mise en évidence d’un déficit en G6PD homozygote. L’enquête étiologique n’ayant pas retrouvé de facteur déclenchant habituel, nous discutons l’implication de la consommation aigue d’alcool de la patiente dans cet accès d’hémolyse.