JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

A rare cause of anemia in a chronic dialyzed patient Volume 8, issue 2, Avril 2012

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

Tables


  • Tableau 1
Authors

Une patiente dialysée chronique depuis trois ans a développé une anémie normocytaire arégénérative apparue hors de tout contexte médical particulier. La réalisation du myélogramme a révélé une carence en cuivre, cause rare d’anémie dans la population générale et a fortiori dans la population hémodialysée. La supplémentation en cuivre a permis de corriger l’anémie avec une nette diminution des besoins transfusionnels et des doses d’agents stimulant l’érythropoïèse (ASE). Cette observation suggère qu’une carence en cuivre doit être évoquée en cas de syndrome myélodysplasique associé à un déficit neurologique, notamment en présence de vacuolisations des précurseurs granuleux et érythrocytaires sur le frottis médullaire. Le bilan étiologique d’une anémie réfractaire en dialyse doit comporter un dosage des oligo-éléments.

We reported the case of a female in chronic dialysis since 3years who developed a normocytic a regenerative anemia with no evident etiology. A bone marrow smear revealed a copper deficiency, a rare cause of anemia in general and dialyzed populations. Copper supplementation improved anemia with a decrease in transfusions rate and erythropoietin dosage. This case suggests that a copper deficiency has to be considered when a myelodysplastic syndrome is associated with neurologic symptoms and granulocytes precursors vacuolization identified in bone marrow smear. A blood titration of trace elements should be considered in front of a refractory anemia with no evident etiology.