JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

An integrated approach to renal replacement therapy Volume 3, supplement 4, Décembre 2007

Author

Le concept de traitement intégré de l’insuffisance rénale terminale a émergé dans les années 90 pour favoriser la place de la dialyse péritonéale comme traitement de suppléance de première intention. Dans cet article, le concept est élargi en envisageant toutes les possibilités qui doivent être offertes aux patients ayant une maladie rénale chronique sévère.

Proposer la dialyse péritonéale comme traitement de première intention permet d’évoquer ses avantages, les facteurs influençant le choix de la DP et les conditions logistiques nécessaires pour sa mise en œuvre.

La transplantation rénale peut également constituer le traitement de première intention. Ceci nécessite une information sur la greffe avec donneur décédé ou vivant, une évaluation et une inscription sur la liste d’attente bien avant que l’IR n’arrive à son stade terminal. Une prise en charge optimale de la maladie rénale chronique vient compléter cette approche intégrée intéressant les complications, les facteurs de risque cardiovasculaire ainsi que les comorbidités et préparant les patients à la mise en œuvre programmée du traitement de suppléance le mieux adapté.

The integrated approach to the management of end-stage renal failure (ESRF) which emerged in the nineties favoured peritoneal dialysis as first-intention renal replacement therapy. Here we broaden this concept to include all potential options which can be proposed for patients with severe chronic renal disease. The discussion begins with an analysis of the advantages of peritoneal dialysis as first-line therapy, emphasizing the factors affecting decision-making and the necessary logistic support.

Transplantation, which can also be proposed as the first-line treatment, requires specific information concerning the graft obtained from a living or deceased donor, proper evaluation, and inscription on a waiting list well before the kidney failure reaches the terminal stage.

Optimal management of chronic renal disease is the final aspect of this integrated approach. The question of complications, cardiovascular risk factors, and co-morbid conditions must be taken into consideration together with appropriate preparation of the patients for implementation of a well-adapted well accepted replacement therapy.