JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

How to evaluate body composition in chronic kidney disease? Volume 4, issue 2, Avril 2008

Figures


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

Tables


  • Tableau 1
Authors

Des modifications de la composition du corps surviennent rapidement au cours de la maladie rénale chronique du fait d’un déséquilibre de la balance hydrosodée et de modifications du métabolisme protéique. Ces modifications de la composition du corps sont associées à une malnutrition et à une augmentation du risque cardiovasculaire et nécessite d’être analysées le plus précisément possible. Aucune technique d’analyse de la composition corporelle ne permet à ce jour de mesurer tous les compartiments physiologiques – eau extracellulaire, eau intracellulaire, masse cellulaire active, masse osseuse et masse grasse – actuellement reconnus comme les plus pertinents pour décrire la composition corporelle et l’état nutritionnel. Plusieurs méthodes d’analyse sont disponibles, certaines de réalisation difficile comme la pesée hydrostatique ou l’activation neutronique, d’autres plus facilement accessibles comme la mesure des plis cutanés ou de la surface musculaire brachiale, l’absorptiomètrie biphotonique ou l’impédancemétrie multifréquence. Ces deux dernières techniques apparaissent aujourd’hui comme les meilleures techniques pour analyser les masses grasse, osseuse et maigre pour la première et les volumes liquidiens pour la seconde. L’association des deux techniques permet d’estimer correctement la masse cellulaire active qui est un élément déterminant de l’état nutritionnel des patients.

Onset of chronic kidney disease is rapidly followed by the occurrence of body composition alterations due to imbalance in sodium homeostasis and increased protein catabolism. These alterations lead to malnutrition and an increased cardiovascular risk and need to be accurately analysed. Numerous methods of body composition analysis are available but currently none is able to measure the five physiologic compartments – extracellular fluid, intracellular fluid, body cell mass, bone mass and fat mass. Some are difficult to realize such the underwater weighing or neutron activation analysis, others are easier to do as skinfolds thickness or midarm muscle circumference measurements, dual energy X-ray absorptiometry (Dexa) or spectroscopic impedancemetry. These two techniques seem currently the most appropriate to measure fat mass, bone mass and lean mass for Dexa and body fluids for impedancemetry. The combination of Dexa and impedancemetry allows the calculation of body cell mass which is one of the most important parameter to evaluate nutritional status of patients with chronic kidney disease.