JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Prevalence of chronic kidney disease in France, Esteban study 2014–2016 Volume 17, issue 7, Décembre 2021

Figures


  • Fig. 1

  • Fig. 2

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3

  • Tableau 4
Authors

Contexte

L’épidémiologie de la maladie rénale chronique de stade 3 à 5 reste peu décrite en France malgré le fardeau qu’elle représente. L’objectif de notre étude était de fournir une estimation de la prévalence de la maladie rénale chronique (sans traitement de suppléance) en France.

Méthode

Les données sont issues de l’étude Esteban, réalisée en France métropolitaine entre 2014 et 2016 sur un échantillon représentatif de la population française. Cette étude a inclus 3021 adultes entre 18 et 74 ans. Parmi eux, 2422 adultes (80,2 %) ont eu un dosage de la créatininémie et ont été inclus dans cette analyse. La fonction rénale a été estimée par le calcul du débit de filtration glomérulaire en utilisant les équations de Chronic kidney disease epidemiology collaboration (CKD-Epi) et European Kidney function consortium (EKFC).

Résultats

Les moyennes de débit de filtration glomérulaire dans notre population étaient respectivement de 97,5 et 89,0 mL/min/1,73 m2 avec les équations CKD-EPI et EKFC. La prévalence de la maladie rénale chronique, définie par un débit de filtration glomérulaire inférieur à 60 mL/min/1,73 m2 était de 1,5 % avec la formule CKD-EPI et de 2,1 % avec la formule EKFC chez des adultes âgés de 18 à 74 ans. La prévalence était plus élevée chez les femmes que chez les hommes et augmentait avec l’âge, atteignant, chez les 65–74 ans, 6,5 et 9,9 % avec les équations CKD-EPI et EKFC, respectivement. Après extrapolation à la population française, le nombre d’insuffisants rénaux chroniques sans traitement de suppléance rénale était d’environ 1,6 million.

Conclusion

En France, la prévalence de la maladie rénale chronique stades 3–5 sans traitement de suppléance rénale était comprise entre 1,5 et 2,1 % de la population adulte de 18 à 74 ans.

Background

The epidemiology of chronic kidney disease remains poorly described in France despite its burden. The objective of our study was to provide an estimate of the prevalence of chronic kidney disease stades 3–5 (without replacement therapy) in France.

Method

The data come from the Esteban study carried out in France between 2014 and 2016 on a representative sample of the French population. This study included 3,021 adults between 18 and 74 years old. Of these, 2422 adults (80.2%) had serum creatinine assay and were included in this analysis. Renal function was estimated by calculating glomerular filtration rate using the Chronic kidney disease epidemiology collaboration (CKD-Epi) and European Kidney function consortium (EKFC) equations.

Results

The means glomerular filtration rate in our population were respectively 97.5 and 89.0 mL/min/1.73 m2 with the CKD-EPI and EKFC equations. The prevalence of chronic renal failure, defined by a glomerular filtration rate less than 60 mL/min/1.73 m2 was 1.5% with the CKD-EPI formula and 2.1% with the EKFC formula in adults aged 18 to 74 years. The prevalence was higher in women than in men and increased with age, reaching 6.5% and 9.9% in 65–74 years with the CKD-EPI and EKFC equations, respectively. After extrapolation to the French population, the number of adults with chronic kidney disease stades 3–5 without renal replacement therapy was around 1.6 million.

Conclusion

In France, the prevalence of chronic kidney disease stades 3–5 without renal replacement therapy was between 1.5 and 2.1% of the adult population aged 18 to 74.