JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Perception of kidney donation in Senegal and potential donors Volume 8, issue 6, Novembre 2012

Tables


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3

  • Tableau 4
Authors

Introduction

L’objectif de ce travail était d’étudier le niveau d’information sur l’insuffisance rénale et la perception du don d’organe dans la population sénégalaise, en prélude à un projet de greffe de rein à partir de donneurs vivants.

Méthode

Une enquête de type transversale, descriptive et analytique a été réalisée du 15 juin au 15 septembre 2010 à Dakar (Sénégal). Un sondage à deux degrés a été effectué. Les données, recueillies sur la base d’un questionnaire administré, ont été saisies puis analysées avec les logiciels Epi Info version 3.3.2 et R version 2.9.2.

Résultats

La population étudiée comportait 400 personnes dont 56,75 % d’hommes avec un sex-ratio de 1,3. La moyenne d’âge était 33,58±11ans. Elle était composée de personnes âgées entre 18 et 30ans (48,5 %), mariées (44,25 %). Les sujets enquêtés étaient en majorité de nationalité sénégalaise (91 %), étudiants et élèves (24 %) et instruites (86,75 %). Les sujets ont déjà entendu parler de l’insuffisance rénale (65 %). Ils connaissaient au moins une personne décédée d’insuffisance rénale ou dialysée respectivement dans 19 % et 24 % des cas. Les personnes interrogées ont entendu parler de la greffe (47,3 %). Elles connaissaient au moins une personne greffée dans 5 % des cas. La population a exprimé le désir de donner un rein à un de ses proches ou à un ami dans le cadre du traitement de l’insuffisance rénale chronique dans 71,5 % des cas. Les sujets instruits de niveau secondaire, de niveau supérieur et ceux informés de l’insuffisance rénale étaient plus enclins au don de rein que les autres.

Conclusion

La présente étude montre un pool important de potentiels donneurs de rein d’où la nécessité de mener des activités de sensibilisation pour les transformer en donneurs effectifs.

Introduction

The objective of this study was to explore the potential for kidney donation in the Senegalese population, as a prelude to a proposed kidney transplant from living donors.

Method

A survey of cross type, and descriptive analysis was conducted from June 15 to September 15, 2010 in Dakar (Senegal). A two-stage sampling was done.

The data, collected on the basis of a questionnaire, were captured and analyzed with Epi Info software version 3.3.2 and R version 2.9.2.

Results

The study population comprised 400 people with 56.75% of men, a sex ratio of 1.3. The average age was 33.58±11 years. It consisted of people between 18 and 30 (48.5%), married (44.25%). The subjects surveyed were mostly Senegalese (91%), students and pupils (24%) and educated (86.75%). The questioned subjects heard of kidney failure (65%). They knew at least one person who died of renal failure or dialyzed respectively in 19% and 24% of cases. The respondents have heard of the graft (47.3%). They knew at least one grafted patient in 5%. The public has expressed a desire to donate a kidney to a relative or friend in treatment of chronic renal failure in 71.5% of cases. The subjects taught at secondary level, higher level and those informed of renal failure were more prone to kidney donation than others.

Conclusion

This study shows a large pool of potential kidney donors, hence the need to conduct outreach activities to turn them into actual donors.