JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Psychological aspects of living-donor renal transplantation Volume 4, issue 1, Février 2008

Author

Une prise en charge psychologique avant le don d’un rein est préconisée par tous mais n’est pas proposée systématiquement dans tous les centres de transplantation. L’analyse de la littérature montre que les aspects positifs du don sont nombreux avec une amélioration de l’estime de soi et de la qualité de vie. Mais des effets secondaires d’ordre psychologique peuvent être observés : peur de donner, peur de recevoir, pénibilité de la période d’évaluation, difficultés en cas de complications chez le donneur ou d’échec de la greffe, anxiété des partenaires du donneur et du receveur. Malgré cela, la motivation des donneurs est toujours très forte, les regrets après le don sont rares et les relations entre donneur et receveur sont après la greffe généralement bonnes et renforcées.

Psychological support before kidney donation is advocated by all authors, but not systematically proposed by all transplantation centers. An analysis of the literature shows that there are many positive aspects to organ donation including improved self-esteem and quality of life. But many secondary psychological effects can also be observed: fear of giving, fear of receiving, laborious evaluation period, problems in the event of complications for the donor or graft failure, anxiety of the spouses of donators and recipients. Despite these problems, donators are highly motivated and very few experience regret after the donation, creating a strong(er) donor–recipient relationship after the graft.