John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Voies métaboliques, interactants cellulaires et virus influenza : le grand détournement Volume 15, numéro 1, Mars 2011

Auteurs
Université de Lyon, Université Claude Bernard Lyon I - Hospices civils de Lyon, Laboratoire de Virologie et Pathologie Humaine (VirPath), Faculté de médecine RTH-Laennec, rue Guillaume-Paradin, 69372 Lyon Cedex 08, France, Groupement hospitalier Est, Hôspices civils de Lyon, Centre de biologie et pathologie Est, Laboratoire de virologie, 59, boulevard Pinel, 69677 Bron Cedex, France, Centre National de Référence des virus influenza, Région Sud, Lyon
  • Mots-clés : virus influenza, voie de transduction du signal, interactants cellulaires
  • DOI : 10.1684/vir.2011.0382
  • Page(s) : 36-52
  • Année de parution : 2011

Les virus influenza de type A expriment jusqu’à 12 protéines virales et dépendent ainsi pleinement de la machinerie cellulaire hôte pour mener leur cycle infectieux. La caractérisation des voies métaboliques cellulaires et de leurs facteurs constitutifs interagissant avec la réplication virale s’est considérablement étoffée ces dernières années, notamment grâce au développement d’approches de criblage et d’analyse à très haut-débit. Cette revue propose une synthèse des principales données actuelles concernant les voies de transduction du signal modulées lors de l’infection et les acteurs cellulaires impliqués fonctionnellement dans les différentes étapes du cycle viral. L’apport de ces connaissances dans la biologie cellulaire fondamentale des virus influenza sera également discuté dans la perspective du développement de nouvelles classes d’antiviraux à large spectre potentiel, ciblant des facteurs cellulaires clés plutôt que des constituants viraux.