John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Ribozymes : caractéristiques et applications Volume 2, numéro 2, Mars-Avril 1998

Auteur
  • Mots-clés : RNase P – Inactivation génique – ARN autoclivable – Intron auto-épissable – Thérapie génique.
  • Page(s) : 127-37
  • Année de parution : 1998

Les ribozymes, ou ARN catalytiques, ont été découverts il y a une quinzaine d’années. On les trouve dans les organelles des plantes et des eucaryotes inférieurs, dans le noyau des eucaryotes inférieurs, chez les amphibiens, les procaryotes, les bactériophages et chez les viroïdes et les virus satellites des plantes. On connaît également l’exemple du ribozyme du virus de l’hépatite delta, virus satellite humain. Dans la nature, ces ribozymes sont impliqués dans la modification d’ARN précurseurs. Cependant, des manipulations astucieuses ont permis de les transformer en véritables « ciseaux moléculaires » capables de couper ou de modifier un ARN cible donné. Ces ribozymes fonctionnent efficacement in vitro. Ce sont incontestablement des outils prometteurs pour aborder l’étude de l’expression des gènes in vivo et en réguler l’expression. Cette revue comporte une brève introduction résumant les caractéristiques des différents ribozymes identifiés à ce jour, leurs propriétés et leurs applications potentielles comme nouveaux médicaments ou comme agents thérapeutiques.