John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Les poxvirus : une famille de vecteurs Volume 7, numéro 4, Juillet 2003

Auteurs
E0345 Inserm, EFS‐Alsace, 10, rue Spielmann, 67065 Strasbourg. Laboratoire d‘immunologie cellulaire et tissulaire, Inserm U543, hôpital Pitié‐Salpêtrière, Paris. Unité de virologie, CRSSA, Grenoble

Le virus de la vaccine a été le premier poxvirus à être employé comme vecteur il y a une vingtaine d‘années. Depuis ces premiers travaux, de nouvelles méthodes de construction ont été mises au point et des souches plus atténuées du virus de la vaccine, et de poxvirus appartenant à divers genres ont été établies comme vecteurs. On dispose aujourd‘hui d‘un large ensemble de vecteurs dérivés de différents poxvirus, inoffensifs pour le manipulateur et pouvant être employés pour des études en culture de tissus, chez l‘animal ou chez l‘homme. L‘utilisation de ces vecteurs a facilité les recherches fondamentales dans de nombreux domaines, notamment sur les virus à ARN de polarité négative et sur les lentivirus. Les poxvirus sont surtout apparus comme des vecteurs remarquables pour l‘induction d‘une immunité contre les antigènes étrangers pour lesquels ils codent. Convenablement atténués, ils constituent des vaccins recombinants intéressants non seulement chez leurs hôtes naturels mais également chez des hôtes hétérologues. De nouvelles stratégies faisant appel à des molécules immunomodulatrices ou à des associations de différents vecteurs devraient permettre, à terme, de mieux maîtriser la nature et l‘intensité de la réponse immunitaire induite par les poxvirus recombinants.