John Libbey Eurotext

Virologie

Les outils d’exploration de l’activité des lymphocytes T CD8+ Volume 4, numéro 6, Novembre - Décembre 2000

Résumé : Il existe de nombreux exemples d’infections par des micro-organismes à développement intracellulaire chez l’animal et chez l’homme pour lesquels l’activité des lymphocytes T cytotoxiques spécifiques de l’agent infectieux peut être bénéfique pour l’hôte infecté ou au contraire contribuer à la pathogenèse de l’infection. C’est pour ces raisons que la détection de la présence d’effecteurs cellulaires cytotoxiques a fait l’objet de nombreux travaux depuis trois décennies. Dans cet article sont présentées les différentes techniques utilisées aujourd’hui pour évaluer les activités des lymphocytes T CD8+ spécifiques. Les techniques initialement développées étaient des techniques de cytotoxicité, puis des techniques alternatives immuno-enzymatiques (Elispot) et de cytométrie de flux (tétramères et marquage intracellulaire) ont été mises au point. Toutes ont en commun de caractériser les activités des lymphocytes T, mais sont fondées sur des principes différents, à savoir la mesure de la lyse des cellules cibles, de la sécrétion de cytokines ou de l’expression de récepteurs T spécifiques par les lymphocytes T CD8+ spécifiques.

Illustrations

Ouvrir l'onglet