John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Les adénovirus : de la structure à la vectorisation de gènes et à la vaccinologie. I. Virologie des adénovirus et des adénovirus recombinants Volume 7, numéro 4, Juillet 2003

Auteurs
Département d‘immunologie, Institut Cochin, Inserm U.567, CNRS UMR 8104, Laboratoire membre de l‘IFR 116, Université René‐Descartes, 27, rue du Faubourg‐Saint‐Jacques, 75014 Paris. Adresse actuelle : Laboratoire d‘immunologie biologique, CHU Henri‐Mondor, 51, av du Maréchal‐de‐Lattre‐de‐Tassigny, 94010 Créteil Cedex. Laboratoire de virologie et pathogenèse moléculaires, CNRS UMR‐5537, Université Claude‐Bernard Lyon I, Faculté de médecine RTH Laennec, 7, Rue Guillaume‐Paradin, 69008 Lyon

Les Adenoviridae constituent une vaste famille de virus icosaédriques non enveloppés à ADN. Seuls quelques sérotypes, parmi la cinquantaine d‘adénovirus humains décrits, sont responsables de la majorité des infections, le plus souvent des atteintes oropharyngées bénignes de l‘enfant, et plus de 80 % des adultes sont préimmunisés. L‘infection de la cellule hôte se fait grâce à l‘interaction coordonnée de deux des protéines de capside de l‘adénovirus, la fibre et la base du penton, avec intervention successive d‘un récepteur d‘attachement et d‘un récepteur d‘endocytose. Ces récepteurs, dont les principaux ont été identifiés, conditionnent le large tropisme de l‘adénovirus. Après décapsidation partielle dans l‘endosome, le nucléoïde viral, constitué d‘un complexe nucléoprotéique, est acheminé au noyau où a lieu la transcription des gènes nécessaires à la réplication virale. L‘assemblage des virions est nucléaire et les virus sont libérés par lyse cellulaire. Depuis les années 1990, les adénovirus de sérotype 2 et 5 ont été utilisés comme vecteurs de gènes thérapeutiques in vivo, après délétion d‘une région régulatrice essentielle de leur génome qui les rend non réplicatifs. Depuis les vecteurs dits « de première génération », différentes catégories d‘adénovirus recombinants ont été générées, afin de répondre à des besoins spécifiques ou de tenter de pallier les défauts des premiers vecteurs.