John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Le transporteur d’acides biliaires NTCP, un acteur majeur dans l’infection par les virus humains des hépatites offrant de nouvelles perspectives thérapeutiques Volume 22, numéro 1, Janvier-Février 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Université de Strasbourg, Inserm, Institut de recherche sur les maladies virales et hépatiques UMRS 1110, 67000 Strasbourg, France
2 Institut hospitalo-universitaire, Pôle hépato-digestif, Nouvel hôpital civil, 67000 Strasbourg, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : virus hépatiques, entrée virale, NTCP, acides biliaires
  • DOI : 10.1684/vir.2018.0716
  • Page(s) : 55-66
  • Année de parution : 2018

Les infections chroniques par les virus hépatiques sont un enjeu de santé publique mondiale. Les virus de l’hépatite B, C et D (VHB, VHC, VHD) sont les trois principaux virus responsables de ces affections graves du foie. Ils se caractérisent par des structures et des cycles viraux très différents mais sont liés par un hépatotropisme exclusif, suggérant l’existence de facteurs cellulaires hépatocyte-spécifiques impliqués dans ces infections. Si les cycles viraux sont relativement bien décrits, les interactions moléculaires entre virus et facteurs hépatiques sont encore en partie méconnues. Les facteurs de l’hôte impliqués dans ces infections virales constituent des candidats potentiels pour le développement de nouvelles cibles antivirales. Récemment, le transporteur d’acides biliaires pour sodium - taurocholate co-transporting polypeptide (NTCP), exprimé majoritairement à la surface des hépatocytes, a été décrit comme le premier récepteur du VHB et du VHD. De plus, ce transporteur membranaire est impliqué dans la régulation de l’entrée du VHC, confirmant son importance lors de l’infection virale des hépatocytes. Le but de cette revue est de décrire les interactions entre NTCP et ces trois virus hépatotropes.